ARISTOTE LA POETIQUE PDF

Potique renvoie ici lide de fabrication, dlaboration poiesis, poien. Aristote tente de dfinir dans cet ouvrage lensemble des rgles compositionnelles, thmatiques et discursives prsidant au bien-fond des textes littraires. La littrature se trouve donc indexe lordre des ralisations purement humaines : elle constitue ainsi, selon le langage marxiste, une superstructure car elle est surajoute au rel. En aucun cas il ne faut entendre une potique au sens de ladjectif potique driv du terme posie , genre littraire et non mode de production littraire. Cest pourquoi un art potique dsigne une uvre dcrivant la manire dcrire et de constituer des uvres, et pas seulement des uvres potiques -en loccurrence, la posie lyrique est exclue de la Potique dAristote.

Author:Moogut Moogujin
Country:Belarus
Language:English (Spanish)
Genre:Art
Published (Last):14 November 2018
Pages:353
PDF File Size:6.78 Mb
ePub File Size:8.35 Mb
ISBN:586-6-70670-268-6
Downloads:94429
Price:Free* [*Free Regsitration Required]
Uploader:Gardam



Delcourt Marie , Hphastos, ou la lgende du magicien. Kott Jan , Manger les dieux : essais sur la tragdie grecque et la modernit, Payot Nietzsche Friedrich , Querelle autour de la Naissance de la tragdie, crits et lettres, Paris, Vrin, Sad Suzanne , La faute tragique, Paris, Maspero, Malgr ce titre prometteur dont Aristote lui-mme nest nullement responsable, Peri poitiks ntant que les premiers mots de louvrage il sagit en ralit dune rflexion portant non sur lart en gnral, mais sur la tragdie et, plus accessoirement et en rapport avec la tragdie, sur lpope.

A linverse des dialogues de Platon, trs rdigs ce qui est paradoxal de la part dun philosophe qui a toujours marqu le primat de la parole sur lcriture , le texte dAristote est exempt de toute recherche de style : on pense quil sagit de notes pour un cours profess au Lyce sur la posie.

Aussi lexpos est-il discontinu, et comporte-t-il des digressions, et sans doute des reprises ou des additions. Pierre Pellegrin remarquait, propos de La Politique, combien les textes dAristote nous sont parvenus dforms par les sicles, et bourrs dincidentes dont lauthenticit est discute.

En fait, nous connaissons le texte de La Potique par un manuscrit du Xe ou XIe sicle, donc postrieur de prs de ans lenseignement dAristote! Les dialogues de Platon sont des chefs duvre labors et subtils, quil faut apprcier dans leurs moindres dtails ; les textes dAristote sont plutt des notes pour une rflexion collective, un instrument organon de travail pour la recherche et pour la discussion, a work in progress plutt quun chef-duvre labor.

Le texte aristotlicien ne vise nullement la perfection formelle, il vise plutt alimenter un dbat, et doit tre considr comme un instrument didactique et non comme un uvre acheve. Il naurait sans doute pas suscit tant de commentaires, et peut-tre de corrections et de scolies, sil nappelait lui-mme son lecteur participer la recherche, intervenir dans le travail de la pense. De composition difficile, La Potique dAristote est en outre une uvre inacheve.

En vrit, il ne sera gure trait que de la tragdie. Au dbut du chapitre 6, Aristote annonce : Nous parlerons plus tard de lart de reprsenter mimtik en hexamtres, et de la comdie 49 b Il nen sera en fait jamais question.

Dans La Rhtorique a 1 , Aristote crit : Les choses risibles peri geloin ont t dfinies part dans notre Peri Poitiks ; et en b 6 : Nous avons dit, dans notre trait Peri Poitiks, combien il y a despces de plaisanteries eid geloin , dont une partie saccorde avec le caractre de lhomme libre, lautre non.

Cest ainsi, continue Aristote, que lironie eirneia est libre, la bouffonnerie bmolokhia servile. On ne saura rien de plus du trait dAristote sur la comdie. Il nest pas interdit dchafauder sur cette lacune diverses hypothses les moines copistes nauraient-ils pas dlibrment supprim la partie concernant les geloia, les choses risibles? Luvre immense dpicure na-t-elle pas t victime dune censure du mme genre? Malgr ces incertitudes, La Potique est un texte essentiel : cest dabord un tmoignage sur la tragdie des anciens grecs, une mditation, par un trs grand penseur, sur un art rare, et qui a brill dun clat exceptionnel prs de soixante-dix ans avant quAristote ne rdige son cours.

On suppose que La Potique a t compose lors du second sjour quAristote fit Athnes de jusqu la mort dAlexandre, en Cest pendant ce sjour, ds son arrive Athnes en , quil fonde, prs dun temple ddi Apollon lycien, le Lyce, cole rivale de lAcadmie fonde par Platon. Sophocle et Euripide meurent tous deux en A lpoque o mdite Aristote, lge dor de la tragdie, comme celui de la cit, est rvolu.

Faisant surtout rfrence Sophocle cest dipe tyran qui est aux yeux dAristote la tragdie la mieux exemplaire Aristote rflchit un phnomne esthtique la reprsentation tragique dont ses contemporains ont perdu le secret, de mme que dans La Politique, il pense la perfection dune cit autarcique que lhistoire, et tout particulirement la domination macdonienne dont il a pourtant pous le parti, a ananti jamais.

Avec La Potique, nous tenons la mditation la plus ancienne, et sans doute la plus profonde, sur cet art tragique qui manifeste, aux yeux de Nietzsche, lessence mme de lart et la vrit de toute cration. Mais La Potique soulve notre intrt pour dautres raisons encore : si ce seul fragment nous est parvenu, cest en premier lieu cause du caractre exemplaire de la reprsentation tragique, la fois pour la philosophie thique et pour la philosophie de lart en gnral.

Le hros tragique est en effet un modle pour laction morale il ose librement un acte audacieux et transgresse une limite et pour linvention artistique tout crateur doit ainsi rompre avec le pass et enfanter du neuf. La tragdie est la reprsentation dun acte fondateur qui ouvre une re nouvelle, elle met en scne une rupture fconde, qui rinvente lavenir.

Pour cette tradition, qui pse encore lourdement sur la lecture que nous faisons de ce texte, la mort du hros tragique nest quun avatar parmi dautres du rituel sanglant du bouc missaire, auquel seule la rvlation chrtienne a su mettre fin.

En en dnonant la cruaut inutile et inhumaine, le christianisme aurait mis fin la tragdie paenne, et le Christ aurait vaincu Dionysos. La Potique dAristote nous fournit loccasion de repenser cette alternative que Nietzsche, il ny a pas si longtemps, posait avec force, se prononant pour le second, et contre le premier. Le texte est peu connu dans lAntiquit : on nen connat aucun commentaire. On sappuie alors sur la Physique et sur la Mtaphysique, et lautorit dAristote est surtout invoque pour fonder une logique, une cosmologie et une thologie.

La thorie de lart est, au Moyen Age, toujours subordonne la thologie : on ne sintresse au processus crateur de lartiste que dans le but de mieux comprendre lacte de la cration divine. Lartiste nest que le singe de Dieu. Le noplatonisme du XVe sicle stait rsolument dtourn dAristote. Le XVIe sicle le redcouvre, non comme une autorit dogmatique et scientifique, mais comme un matre de rhtorique et de philologie, qui lon demande des rgles pour la critique esthtique.

La Potique est traduite en latin en par Giorgio Valla, mais le texte ne sera vraiment rpandu qu partir de traduction de Alessandro de Pazzi. Il donnera lieu, dans la seconde moiti du XVIe sicle, de nombreux commentaires. Cest en se rclamant de La Potique quon dfinira, au XVIIe sicle, la rgle des trois units de la tragdie classique : de lieu, daction et de temps. Lecture formelle dune Acadmie surtout soucieuse de son autorit, et qui veut donner des leons : on sintresse alors moins la cration de luvre la potik elle-mme quaux canons qui lui donnent sa forme acheve et parfaite.

Enfin, au XXe sicle, la psychanalyse a contribu une lecture nouvelle du texte. En dans les tudes sur lhystrie Freud et Breuer baptisent la technique psychanalytique, dont le traitement du cas dAnna O. Catharsis, qui signifie en grec purification, cest aussi le terme quemploie Aristote pour dfinir la tragdie : elle est, selon lui, une purification des passions, tn toioutn pathmatn katharsis 49 b Cest sur ce thme de la catharsis que se sont cristalliss aujourdhui les problmes dinterprtation suscits par le texte dAristote : pour la psychanalyse, catharsis est lexpression dun dsir inconscient, analyse donc, plutt que refoulement ; cest ainsi que la tragdie ddipe tyran reprsente sur la scne le dsir inconscient, la fois parricide et incestueux, de lenfant.

Pour dautres, qui prfrent une interprtation plus sociologique, la mise mort du hros tragique serait comparable lexpulsion du pharmakos dans lAthnes archaque, on chassait rituellement, chaque anne, un criminel de la cit, et on le mettait mort , ou plus gnralement du bouc missaire, charg de tous les pchs dIsral et abandonn dans le dsert. Pour la thse du pharmakos, voyez par ex. Vernant, Mythe et tragdie en Grce ancienne, Ambigut et renversement.

Sur la structure nigmatique ddipe-Roi, p. Linterprtation psycho-sociologique et linterprtation psychanalytique peuvent paratre proches lune de lautre. Elles polmiquent pourtant entre elles, et la meilleure critique de la lecture freudienne de la tragdie de Sophocle se trouve au chapitre IV, intitul dipe sans complexe, de louvrage de Vernant : Mythe et tragdie en Grce ancienne. Nous diviserons ensuite notre recherche en autant de chapitres que cette dfinition comportera de difficults. La Dfinition de la tragdie 49 b La tragdie tragdia est limitation mimsis mais Dupont-Roc et Lallot traduisent : reprsentation dune action noble, de caractre lev praxes spoudaias Praxis dsigne aussi bien lacte que les consquences de lacte.

Lacteur tragique est pleinement responsable, il revendique la responsabilit de son acte et en assume toutes les consquences : Cron : Et toi, toi qui restes l, tte basse, avoues-tu ou nies-tu le fait? Antigone : Je lavoue et naie garde, certes, de le nier Antigone, v. Spoudaios : digne, vertueux, mais aussi zl et rapide. Aubenque La Prudence Lacte spoudaios, cest lacte qui tablit lui-mme sa propre valeur, et ne la tient pas dune norme extrieure. Lacte du hros tragique est un acte crateur de valeur, qui fonde lthique et ne la subit pas, un acte qui est lui-mme sa propre mesure : Le valeureux se distingue principalement en ceci quil voit le vrai en toutes choses, comme sil en tait la rgle et la mesure, sper kann kai metron n Eth.

Nic, III, 6, a 29 sq. Lacte valeureux rsout lnigme pose par la formule de Protagoras, que lhomme est la mesure de toutes choses : lacte valeureux mesure la mesure elle-mme, il vaut par lui-mme et pose le critre de la vrit thique. Dans la tragdie, lacte, non lacteur, est valeureux : on ne saurait certes dire ddipe quil voit la vrit. Mais son acte, dont il ne songe pas un instant esquiver la responsabilit, a valeur thique et, si paradoxal que cela puisse paratre, est fondateur de vrit et de sens.

Spoud dsigne encore la promptitude, leffort volontaire, le zle et lardeur : lacte tragique est toujours un acte extrme, marque dun caractre exceptionnel. On pourrait traduire : un acte ardent. Un acte ardent et complet Hardy , men jusqu son terme Dupont-Roc et Lallot , conduit jusqu sa fin Magnien : teleias.

Le telos est le point de maturation de la crise, lacm dun devenir. Cest seulement aprs la tragdie quon peut dire que tout est accompli. Lacteur tragique porte son acte jusqu une limite extrme. Le hros tragique est un jusquau-boutiste : Jocaste : Arrte-toi pourtant, crois-moi, je ten conjure.

Un acte dune certaine tendue megethos ekouss. Le temps tragique est compt : lacte possde origine et fin, arkh et telos. Ainsi la grandeur propre la tragdie, cest non seulement lintervalle temporel qui limite le dploiement de lacte, mais aussi la grandeur dme que le hros, par son acte, manifeste aux yeux du monde.

En effet, lextrmisme du hros tragique nest pas sans grandeur : ne pas rduire la sagesse tragique au thme humaniste de la prudence, ou du chtiment de la dmesure. Ce thme est en effet absent de La Potique dAristote. Cette leon modre cest du moins en ce sens quon linterprte le plus souvent est le plus souvent prononce par le coryphe, qui conclut en se tournant vers les spectateurs : Gardons-nous dappeler jamais un homme heureux avant quil ait franchi le terme de sa vie sans avoir subi de chagrin dipe-Roi.

Cette parole mesure refoule la dmesure que la crise tragique a fait paratre au grand jour. Dans la tragdie, la vrit est toujours dmesure ; seuls les hros sont dignes de la manifester, et non le chur, conduit par le coryphe, tenu lcart de la scne. Si le mot de la fin est abandonn au coryphe, cest que tout rentre dans lordre et que, le feu de lvnement pass, les mots redeviennent sans importance.

Comment cet acte est-il reprsent? Les traductions sont ici curieuses : au moyen dun langage relev dassaisonnements despces varies, utilises sparment selon les parties de luvre Dupont-Roc et Lallot , dans un langage relev dassaisonnements dune espce particulire suivant les diverses parties Hardy , un langage relev dassaisonnements dont chaque espce est utilise sparment selon les parties de luvre Magnien. Quelle est donc cette salade quon nous assaisonne ici?

Hdusmenon logon, de hdun part. Lassaisonnement de la cuisine tragique est plutt acide. La parole libre le hros tragique ne parle pas un langage, il prononce une parole est en effet le sel de la reprsentation tragique. Dans la tragdie en effet, les mots sont des actes, les personnages sont littralement pris au mot, et il suffit parfois dun mot imprudent pour tuer.

La parole tragique est parole agissante. Traduisons : mettre en relief, mettre en valeur, faire ressortir : Un acte mis en valeur par la parole. Tout de suite aprs la dfinition de la tragdie, Aristote sexplique lui-mme : Jappelle langage relev dassaisonnements celui qui a rythme, mlodie et chant ruthmos, harmonia, melos ; et jentends par assaisonnement dune espce particulire que certaines parties sont excutes simplement laide du mtre, tandis que dautres, par contre, le sont laide du chant.

Les parties du chur taient en effet chantes ou du moins psalmodies et danses, les acteurs rcitant plus sobrement leur texte. Cependant, la parole de lacteur nest pas rcitation monotone, elle est lexis, parole expressive et forte, la fois expression, locution ou mieux : dclaration. A la lexis, Aristote consacre les chapitres 19 22 de La Potique.

Ainsi la mise en valeur de la parole tragique est obtenue, selon Aristote, par lalternance de la parole expressive et du lyrisme rythm des chants du chur, accentu encore par le jeu de contrepoint de la strophe et de lantistrophe.

Cette notion de rythme est plus explicite encore dans la suite de la dfinition. Une parole utilise sparment selon les parties de luvre Dupont-Roc et Lallot.

ALTISSIMO TRUMPET PLAYING PDF

La Poétique - Aristote

Venise, 26 septembre Nous devons la connaissance de ce fait curieux ;oetique recherches de M. View a map of the most frequently mentioned places in this document. Du reste, Aristote, M. Bonitz et de nos savants compatriotes Em.

BROUWER PRELUDIOS EPIGRAMATICOS PDF

Art et imitation (texte de Aristote)

.

LLACH EL PLAN PINEDO DE 1940 PDF

La Poétique d’Aristote (extraits)

.

MIL PRF 49506 PDF

« La Poétique » d’Aristote

.

Related Articles